réseaux sociaux suis-je acteur ou esclave des plateformes ?

Introduction

Pourquoi ce sujet ? Tout simplement, car de nos jours, les réseaux sociaux sont au cœur de nos activités. On possède pour la grande majorité d’entre nous au moins un compte sur un réseau social.
 
Parfois, c’est un compte professionnel pour notre activité, parfois, c’est un compte pour partager notre passion, et parfois, c’est juste un compte personnel pour être tenu informé des différentes nouvelles, tendances et autres… Bien entendu, l’utilisation ne s’arrête pas à ce que je viens de citer, car les possibilités sont très vastes.
 
Ce sujet vient donc discuter de cet élément qui fait partie de notre quotidien. Mais pourquoi CE titre ?
 
En fait, à travers les réseaux, je résume grossièrement deux rôles ! Il y a ceux qui sont les acteurs et font vivre les réseaux de par leurs contenus, puis il y a ceux qui sont “esclaves” des réseaux, car ils subissent la mentalité des réseaux, sont victimes des réseaux et ne peuvent s’en défaire de par l’emprise que cela a sur eux ! 

Et enfin, il y a ceux qui ont un pied de chaque côté, c’est-à-dire, qu’ils sont acteurs et aussi esclave des réseaux en étant dans les différents points évoqués ci-dessus !
 
Petite précision, encore une fois, je parle de ces cas, car c’est ce que j’ai envie de discuter dans cet article, mais il y a bien entendu d’autres type d’utilisateurs.🙂

Qu'est-ce que les réseaux sociaux ?

RS
Alors, je ne vais pas définir ce qui est déjà très bien défini par d’autres sites depuis x-temps, sur la définition des réseaux sociaux, mais je vais simplement dire, que cela dépend de chaque groupe de personnes.
Certains vont voir les réseaux comme un outil pro, d’autres pour un plaisir perso, etc… Peut-être aussi, on peut dire que la base reste le partage d’informations, de divers contenus selon l’objectif de chaque personne.

Quels sont les vices des réseaux sociaux ?

Comme la grande majorité des choses, il peut y avoir des vices malgré les nombreux avantages que présentent les réseaux sociaux. Par vice, j’entends des effets néfastes, peut-être même dévastateur pour certaines personnes.
 
En fait, le principal souci que l’on peut voir, c’est qu’il y a très peu de barrière sur ces outils, et donc on peut plus ou moins facilement dire ce que l’on veut sur les réseaux, et donc offenser des gens, et même pousser des gens dans des dépressions très profondes !
 
Pourquoi ? Et comment ?
 
Parfois, les victimes peuvent être visées directement et donc subir la pression de la visibilité de ce qui les embête et leurs fonts du mal. Mais aussi, parfois, les gens même sans être visés directement, vont souffrir de ce que montrent les réseaux, car ils peuvent penser que c’est la norme, mais eux, ne faisant pas partie de cette vision, ils vont croire qu’ils sont un problème, qu’ils sont différents, qu’ils ne correspondent pas à la normale !
 
Prenons un exemple concret, un sujet assez simple, l’image sur les réseaux, bien souvent ce qui va être mis en valeur sur ces plateformes sont des corps sans formes, sous une certaine teinte de peau, etc… Bien entendu souvent, ce sont des photos complètement retouchées, et même sous l’utilisation de multiples filtres ! Beaucoup de personnes n’ayant pas ce physique, vont se sentir mal dans leur peau, dans leurs corps, car ils ne correspondent pas à cette image.
 
Parfois, ils vont même subir du harcèlement du fait de leurs corps qui ne correspondent pas à ce qui est montré sur les réseaux.
 
Nous voyons ici, que les réseaux peuvent faire mal, et parfois même détruire les gens. Sachant que ce qui est évoqué ci-dessus, n’est qu’une infime partie de ce qui se passe au quotidien sur les réseaux en termes d’effets néfastes ! 

Quels sont les bénéfices des réseaux ?

On a vu les vices, passons aux bénéfices !
 
Hé oui, il y a aussi plein de bénéfices de ces plateformes. Notamment, cela peut être un ascenseur exceptionnel, pour une petite entreprise, qui peut facilement faire décoller ses ventes, en présentant et mettant en valeur ses produits sur les réseaux !
 
Les techniques et stratégies seront diverses, soit par de la publicité, soit par de la publication constante sur différentes plateformes. Bien entendu, je parle de petite entreprise, mais c’est la même chose pour tout type de société, qui peut bénéficier pleinement de faire augmenter leurs ventes et notoriété via les réseaux sociaux.
 
Aussi, dans le cadre d’une simple passion, une personne peut exposer ce qui lui plaît, ce qui lui fait plaisir au quotidien. Cela va engendrer des likes, des commentaires, plein de choses qui pourront donner du plaisir à la personne qui a posté la publication.

Quelle est la balance entre vices et bénéfices ?

balance
Je ne me suis pas beaucoup attardés sur les détails des vices et bénéfices, mais si on doit conclure et tirer peut être une balance entre les deux, je dirais, c’est à double tranchant !
 
En fait, le sujet est hyper complexe, car ce qui est un bénéfice peut facilement devenir un vice, et ce qui est un vice peut facilement se transformer en bénéfice !
 
C’est précisément là, qu’on voit la difficulté de ce sujet, car les réseaux ne possèdent pas une logique parfaite, une réflexion qui part dans un même sens ! C’est un endroit où tout peut basculer d’un moment à l’autre.
 
Des commentaires peuvent détruire une personne, comme ils peuvent propulser et motiver cette même personne ! ce que l’on pourrait appeler une mauvaise pub, peut se révéler en réalité devenir la réussite d’une société ou d’une personne.
 
Ce pour quoi, si je veux être juste, je ne peux vraiment trancher entre vice et bénéfice, cela dépend de l’opinion de chacun, et de la façon de penser de chacun !
 
Mais j’aimerai quand même vous laisser ces deux commentaires de deux personnes célèbres, concernant les outils numériques qui sont en lien direct avec les réseaux sociaux :
 
    • Bill Gates
      • « …nous n’avons pas donné de portable à nos enfants avant leurs 14 ans, même quand ils se plaignaient que des camarades en aient déjà. »
    • Steve Jobs
      • « Ils n’y ont pas encore touché. Nous limitons la quantité de technologie que nos enfants utilisent à la maison. »

Qui est l'acteur des réseaux sociaux ?

À mon sens, l’acteur sera la personne qui apprend à connaître les codes des réseaux sociaux, qui se construit une éthique autour de ça, qui sait prendre de la distance suffisante, sur ce qui peut être les vices des différentes plateformes, et qui va publier des contenus qui seront utiles, et profitables pour un grand nombre de personnes ! (sachant qu’on ne peut satisfaire tout le monde, donc cela ne sera pas correct à 100 % pour l’ensemble des utilisateurs)

Qui est l'esclave des réseaux sociaux ?

L’esclave des réseaux sera celui qui va subir les réseaux sociaux, notamment qui sera plongé dans l’effet vicariant, dans le sens où il va simplement imiter ce qu’il voit, celui qui ne pourra pas prendre de la distance avec les effets néfastes des vices, et donc va peut-être se sentir mal par rapport à cela, mais inconsciemment, il devient accro et ne peut s’en défaire !
 
Puis on aura celui qui va se situer entre les deux, et donc il va basculer de temps à autre ou ne sachant pas comment faire pour avoir le juste-milieu !

Conclusion

Pour conclure, je dirais qu’il ne faut pas oublier que sur les réseaux, on s’adresse à un public très large, on ne maîtrise pas ce qui se passe sur Internet à 100 %.
 
N’oublions pas, que ces plateformes sont des outils ultras puissants.
Ce pourquoi, il est intéressant d’apprendre à les utiliser à bon escient, mais surtout avec une éthique correcte.
 
Sachons aussi, qu’il faut savoir faire la part des choses, donc prendre de la distance quand c’est nécessaire, savoir se détacher de ce que l’on voit sur les réseaux, et à nous d’être au clair avec soi-même, sur nos contenus que l’on souhaite partager sur ces plateformes, ceux à quoi on souhaite participer et être conscient de l’impact que cela peut avoir.
 
Pour finir, je dirais, acteur ou esclave, chacun est libre d’adapter sa position et de comprendre son rôle sur les réseaux.
%d blogueurs aiment cette page :