La peur de l’échec : comment la surmonter et avancer

La peur de l'échec-blog

Qu'est-ce que la peur d'échouer

La peur de l’échec peut provenir d’un certain nombre de sources. Parfois, cette peur peut émerger en réponse à une situation spécifique. Dans d’autres cas, elle peut être liée à un autre problème de santé mentale, comme l’anxiété ou la dépression.
 
La peur de l’échec peut également être liée au fait d’être perfectionniste. Comme les perfectionnistes ont des attentes très élevées quant à la façon dont ils s’attendent à ce que les choses se passent, ils peuvent éprouver une peur tenace de ne pas être à la hauteur de ces normes souvent qu’ils s’imposent.
 
Cet article traite des signes de la peur de l’échec et des causes de cette peur. Il explore également les traitements qui peuvent aider et la manière d’empêcher cette peur de vous freiner.
 

Voyons 7 signes que la peur de l'échec vous empêche d'avancer

Les signes comprennent la procrastination, l’inquiétude, le désespoir et même des symptômes physiques comme la fatigue ou les maux de tête. Il est tout à fait normal de s’inquiéter un peu du résultat d’un projet ou de ce que les gens pourraient penser, mais cela devient un problème lorsque cela vous empêche de travailler pour atteindre un objectif.
 
Voici sept signes qui indiquent que vous avez peut-être une peur intense de l’échec :
  • Un sentiment de désespoir face à l’avenir
  • Une inquiétude chronique (plutôt qu’occasionnelle ou limitée)
  • Des inquiétudes quant à ce que les autres penseront de vous si vous échouez ou si vous ne réussissez pas
  • Procrastination fréquente
  • Une grande distractibilité, le fait d’être distrait par des choses non-pertinentes ou sans importance facilement
  • Éviter les tâches ou les personnes associées à un projet ou à un objectif général
  • Symptômes physiques (fatigue, maux de tête, troubles digestifs, douleurs articulaires ou musculaires) qui empêchent de vous projeter à un objectif ou projet
 

Les impacts et les conséquences

Cette peur, d’échouer, peut être paralysante et amener les gens à se fermer, croyant qu’il est inutile d’essayer d’accomplir quelque chose. 

La peur de l’échec peut conduire à des occasions manquées et à des problèmes dans la vie quotidienne. Elle peut affecter les perspectives d’une personne, créant une approche des tâches qui implique une extrême prudence, afin d’éviter les pertes au lieu d’une orientation vers le succès avec des actions conçues pour atteindre un objectif. 

La peur extrême de l’échec peut affecter la santé mentale, les relations et la qualité de vie en général.
 

Causes de la peur de l'échec

La peur de l’échec peut avoir des causes très diverses. Voici quelques causes potentielles :

Une éducation critique

Les personnes qui grandissent dans des foyers très critiques, ou qui ne les soutiennent pas sont plus susceptibles d’avoir peur de l’échec. 
 
Parce qu’elles avaient l’impression de ne jamais pouvoir répondre aux attentes de leur famille pendant leur enfance, elles peuvent continuer à craindre de faire des erreurs à l’âge adulte.

Définitions de l'échec

Les gens ont souvent des définitions différentes de l’échec.
 
Pour certains, il s’agit de ne pas réaliser quelque chose exactement comme prévu. Cela peut créer un ensemble d’attentes auxquelles il est très difficile de se conformer.

Génétique

L’anxiété est également influencée par des facteurs génétiques. 
 
Si des membres de votre famille souffrent également de troubles anxieux, vous risquez davantage de développer vous-même des peurs et des angoisses.

Perfectionnisme

La peur de l’échec découle parfois du perfectionnisme. Lorsque les gens ont des normes extrêmement élevées, il semble souvent que rien ne soit à la hauteur de leurs attentes, y compris leurs propres performances et réalisations. 
 
Comme elles craignent de ne pas atteindre les normes élevées qu’elles se sont fixées, elles peuvent éprouver une peur intense de l’échec.

Traumatisme

Les personnes qui ont connu un échec difficile, voire traumatisant, peuvent également avoir très peur de répéter cette expérience à l’avenir.
 
Le fait d’avoir une crise de panique pendant une présentation, ou d’être ridiculisé pour sa performance, par exemple, peut contribuer au sentiment de peur. 

Les conséquences négatives d’un échec, comme la perte d’un emploi ou l’impossibilité d’entrer dans une université, peuvent également être des facteurs de risque qui contribuent à la peur de l’échec.
 

Faire face à la peur de l'échec

Il existe également un certain nombre de stratégies que vous pouvez utiliser pour aider à réduire les sentiments de peur de l’échec. 
 
En voici quelques-unes :

Envisagez les résultats

Parfois, le fait de penser au pire résultat possible – et d’élaborer ensuite un plan pour y faire face – peut aider à réduire l’anxiété lorsque vous poursuivez vos objectifs.

Concentrez-vous sur les choses que vous pouvez contrôler

Au lieu de vous inquiéter des aspects de la situation sur lesquels vous n’avez aucun pouvoir, concentrez votre énergie sur les choses que vous pouvez contrôler.

Planifiez à l'avance

Lorsque vous êtes confronté à un défi qui pourrait déclencher votre peur d’échouer, travaillez à l’élaboration de plans alternatifs au cas où vos efforts initiaux ne se dérouleraient pas comme prévu. 
 
Avoir un plan B (ou un plan C) peut vous aider à vous sentir moins anxieux et plus sûr de vous.

Redéfinissez l'échec

Changer votre perception de l’échec, peut également vous aider à réduire votre sentiment de peur. 
L’échec fait partie de la vie et peut être une occasion importante d’apprendre et d’acquérir de nouvelles compétences.
 
Il peut certainement être décevant, mais il est important de garder une perspective saine sur les avantages potentiels de l’échec de temps en temps. 
 
Rappelez-vous que le succès est souvent atteint par une série d’échecs progressifs, qui conduisent à de nouvelles informations, compétences et stratégies.
 

Traitement par un professionnel

Lorsque vous remarquez que la peur de l’échec perturbe votre vie, il peut être bénéfique de demander de l’aide. Une consultation avec votre médecin ou un professionnel de la santé mentale, peut vous aider à en apprendre davantage sur votre propre peur de l’échec et à trouver des moyens positifs de la surmonter, afin qu’elle n’interfère plus dans votre vie.

Parfois, si l’anxiété est élevée ou si vous souffrez de la dépression, votre médecin peut vous suggérer de prendre des médicaments afin d’améliorer l’activité neurochimique de votre cerveau et de votre corps. Cependant, les médicaments seuls ne traitent pas la peur de l’échec.

Le travail avec un thérapeute spécialisé dans les approches cognitivo-comportementales peut vous aider à explorer votre peur de l’échec, à gérer le stress qui y est associé, ainsi qu’à identifier et à abandonner les croyances et les émotions négatives qui sous-tendent cette peur. 

Les interventions fondées sur la pleine conscience (comme la thérapie cognitive basée sur la pleine conscience) se sont également avérées utiles pour aider les gens à gérer et à surmonter leur peur de l’échec.

%d blogueurs aiment cette page :