Discuter lorsque votre partenaire est fermé à la communication

communication partenaire

Mise en situation

Essayez-vous de communiquer avec quelqu’un qui est fermé ?
 
Peut-être vous êtes face à une personne, qui vous dit tout ce que vous voulais entendre, pour que vous puissiez arrêter d’en parler dès que possible.
 
Ensuite, dans cette situation, vous avez abordé n’importe quel sujet, et quand vous lui aviez dit ce que vous ressentez, il s’est immédiatement mis sur la défensive. Vous ne vous sentiez pas entendue dans la discussion.
 
Il est même impossible pour vous de le faire parler de ce qu’il ressent. C’est comme si vous parliez à un mur !
 
Dans cette situation, vous êtes bloqué, et ne saviez pas quoi faire. Voyons donc les choses autrement.
 

Qu'est-ce que la communication ?

Dans un premier temps, comprenons la communication. Cela est le fait, que des personnes envoient ou reçoivent des informations, mais dans une relation, la communication est bien plus qu’un échange. 

La communication est l’expression de vos pensées, de vos sentiments et de vos intentions et elle est essentielle pour vous sentir lié à votre partenaire.
 

Les clés d'une communication réussie

Ce que vous dites et la façon dont vous écoutez, sont les clés d’une relation saine.
 
Lorsque vous partagez vos pensées et vos sentiments, vous pouvez avoir besoin de temps, pour réfléchir à ce que vous voulez dire, afin d’être clair et succinct.
 
Votre objectif est que votre partenaire vous comprenne et soit capable d’écouter l’intégralité de votre message. Si votre partenaire est prêt à vous écouter avec compassion, curiosité et ouverture, vous aurez plus de chances de vous sentir entendu et compris.
 
En tant que récepteur, vous pouvez encourager votre partenaire à parler plus librement, en montrant votre intérêt, par exemple en vous penchant vers lui ou en le regardant dans les yeux.
 

Astuces pour ouvrir la communication avec votre partenaire

Voici-ci, ci-dessous, quelques astuce pour encourager une personne à participer à la discussion.
 
  • Réfléchissez au moment. Bien qu’il n’y ait pas de “bon” moment pour avoir une conversation difficile, évitez de l’avoir dans le feu d’une dispute, devant d’autres personnes ou lorsque l’un de vous est pressé de partir.
  • Donnez-lui le pourquoi. Expliquez pourquoi vous voulez avoir cette conversation. Indiquez clairement votre intention – il s’agit de vouloir améliorer la situation, et non de blâmer et d’accuser.
  • Qu’est-ce que j’y gagne ? C’est la question la plus importante : Dites-lui comment cette conversation sera bénéfique. Comment cela va-t-il aider ou améliorer la situation ?
  • Gérez vos émotions. Aussi difficile que cela soit, adoptez le comportement que vous voulez voir chez lui. Cela signifie être ouvert, curieux et calme, plutôt que sur la défensive, agressif et énervé.
  • Faites preuve d’empathie. Mettez-vous à la place de votre partenaire, et montrez que vous comprenez que c’est difficile. Vous pouvez dire : “Je comprends que tu ne veuilles pas avoir cette conversation” ou “Je sais que c’est difficile d’en parler…”.
  • Décrivez les prochaines étapes. Rappelez pourquoi il est essentiel pour vous d’avoir cette conversation et indiquez clairement le choix ou l’action que vous ferez si la personne refuse de participer. Il ne s’agit pas de faire des menaces, mais d’être honnête et clair sur ce que la décision signifie pour vous.

Après avoir mis en place ces astuces, que faire ?

Donnez à la personne, le temps de réfléchir et de s’y habituer, puis laissez les choses suivre leur cours.
 
Vous avez exposé votre choix et il est maintenant temps pour la personne, de faire la sienne.
 
Avec un peu de chance, les choses vont évoluer, et auront la conversation sera difficile, mais si la personne ne le fait pas, et que vous décidez de vous retirer – de la conversation ou de la relation – vous pouvez le faire en sachant que vous avez fait tout ce que vous pouviez.
 

Pour conclure

Sachez être bienveillant, que ce soit vis à vis de la personne en face, ou de vous-même ! 

Ne faites pas des choses dans la précipitation, laissez le temps faire les choses, et surtout ne vous négligez pas de façon générale, et osez prendre la parole quand ça ne va pas. 

Si besoin, fait appel à ceux qui peuvent vous aider, et surtout ceux qui ont les compétences pour vous accompagner dans votre démarche.

%d blogueurs aiment cette page :